Menu

Historic Tour Charade : l’histoire reste à flots

Course 1
Engagés : 15 - Le Top 5 : 1.Besson (Alpine A110), 2.Gandini (Jem), 3.T.Thiéfain (Cooper S), 4.E.Théfain (Cooper S), 5.Morin (Rallye 2).
En deux mots : De retour à la pointe de peloton, Jean-François Besson confirme sa pole position du vendredi en se portant immédiatement au commandement. A bord d’une Berlinette Alpine A110 plus à l’aise à Charade qu’elle ne l’était au Castellet ou à Dijon, il parvient rapidement à creuser un petit écart sur la Mini Cooper de Laurent Majou, bientôt contraint à l’abandon à la suite du bris d’un arbre de roue. Philippe Gandini (Jem) en profite pour rejoindre l’arrivée à la deuxième place, mais à tout de même plus de 50’’ de l’Alpine victorieuse.

Course 2
Engagés : 15 - Le Top 5 : 1.Cassina (Cooper S), 2.Majou (Cooper S), 3.T.Thiéfain (Cooper S), 4.Besson (Alpine A110), 5.Lenoir (Cooper S).
En deux mots : Malchanceux en début de matinée au volant de son Alpine A110 1800, Jean-François Besson prend le départ de cette autre course avec l’espoir d’y connaître un meilleur sort à bord de sa Berlinette 1300. Parti de la pole, il doit toutefois laisser l’avantage à Philippe Gandini au terme du premier tour. Puis, c’est au tour d’Enzo Thiéfain de prendre le pouvoir devant l’autre Mini de son père Thierry, tandis que Jean-François Besson part visiter un bac. A mi-course, les cinq premières places sont occupées par les Cooper, Claude Cassina, Laurent Majou, bien revenu, et Sébastien Lenoir roulant sur les traces de la famille Thiéfain. La Jem de Philippe Gandini aux stands, arbre de roue cassé, la messe est dite en faveur des Mini ! A deux tours de l’arrivée, Claude Cassina porte l’attaque décisive, alors qu’Enzo Thiéfain, victime d’une crevaison, laisse à Laurent Majou et à son père le soin de compléter le podium.

Texte : Jacques Furet - Photos : Team Grente Associés

PortFolio

 
 
 
Tags