Menu

Historic Tour Le Mans

Course 1
Engagés : 25 - Le Top 5 : 1.Gandini (Jeam), 3.Destombes (CG Spider), 3.Besson (Alpine A110), 4.Gagnard (Ford Escort), 5.Morin (Rallye 2).
En deux mots : Déjà crédité du meilleur chrono lors des essais de la veille, Philippe Gandini se montre encore le plus véloce une fois la course lancée. A mi-parcours, ses suivants immédiats, Enzo Thiéfain, Jean-Pierre Destombes et Guillaume Gagnard, sont déjà irrémédiablement décrochés. Jamais inquiété par la suite, le propriétaire de la Jem GT rejoint l’arrivée à la même cadence et s’impose devant le CG Spider de Jean-Pierre Destombes. Deuxième sur la piste mais pénalisé, Enzo Thiéfain rétrograde au sixième rang, la troisième marche du podium revenant à Jean-François Besson, contraint à une remontée éclair par une séance de « hors piste ». Encore plus malchanceux, Michel Frenoy et Maxime Lefebvre, de retour, n’ont pas dépassé le cap du début de course.

Course 2
Engagés : 25 - Le Top 5 : 1.Besson (Alpine A110), 2.Frenoy (Austin 1275 GT), 3.E.Thiéfain (Cooper S), 4.T.Thiéfain (Cooper S), 5.Morin (Rallye 2), etc.
En deux mots : Le premier coup de théâtre intervient dès le deuxième tour avec le retrait de Philippe Gandini, vainqueur la veille au volant de sa Jem GT. Dès lors, Jean-François Besson place sa Berline Alpine en tête de la meute devant l’Austin 1275 GT de Michel Frenoy et la précieuse Ford Escort à moteur Cosworth de Guillaume Gagnard, qui va malheureusement se retirer à mi-course. Le pilote charentais de l’Alpine augmente son avance par la suite et rallie l’arrivée en vainqueur 6’’7 devant l’Austin 1275 GT, elle-même suivie de près par la Cooper S d’Enzo Thiéfain. Son père, Thierry, termine quatrième au terme d’une sérieuse empoignade avec Guillaume Morin.

Texte : Jacques Furet - ©Photos : PhotoClassicRacing.com (piste) et Team Grente Associés (Podiums)

Tags